FANDOM


Logo PolyGram Collections
Collection officielle n°2
L'année 1973
Michel Sardou - La Collection officielle n°02 (cover)
Informations générales
 Auteur Bertrand Tessier
 Préface Michel Sardou
 Directeur Pascal Nègre
 Genre Chanson française
Caractéristiques techniques
 Langue d'origine Français
 Pays d'origine Flag of France France
 Maison d'édition PolyGram Collections
 Collection La Collection Michel Sardou
 Date de parution 11 septembre 2014
 Type de média Livre+CD
 Nombre de pages 28 pages
 Durée du CD 53:50
 Codif M 02768-2
 N° de reférence 378 457-2
 Code ISBN-13 0602537845729
Chronologie
Numéro précédent Numéro suivant
Précédent N°1 (1981) N°3 (2004) Suivant

Collection officielle n°2 - L'année 1973 est le deuxième numéro de la série Michel Sardou - La Collection officielle, édité chez PolyGram Collections et paru le 11 septembre 2014. Il étudie l'année 1973 dans la carrière musicale de Michel Sardou.

Contenu du livre-CD Modifier

Édito de Michel Sardou Modifier

1973
Portrait Michel Sardou
1973 ou mon premier succès : La Maladie d'amour. Une chanson, c'est toujours un petit miracle. Jacques Revaux avait composé une musique sublime et pendant des semaines nous avons séché sur le texte. Et puis, un jour, nous avons trouvé. Comme quoi les textes en apparence les plus simples ne sont pas forcément les plus rapides à écrire...

C'est ma chanson sacrée...

1973, c'est aussi le débuts des emmerdes. Quelques féministes moustachues – c'était la grande époque du MLF – me sont tombées dessus lorsque j'ai interprété Les Villes de solitude. Faute d'avoir bien écouté le texte, elles ont cru y voir un appel au viol. Tout le contraire de ce que je chantais, bien évidemment. Je suis contre la violence. Je respecte les femmes. Début du malentendu, on en reparlera...

— Michel Sardou  

Les rubriques du livre-CD Modifier

Contenu du CD Modifier

Écoutez l'album Modifier

Michel Sardou - La Collection officielle n°02 (CD)
Music Icon Écoutez la chanson de votre choix

Liste des pistes Modifier

Albums liés Modifier

Les chansons de l'album Modifier

  1. La Marche en avant : Passionné d'histoire depuis toujours, Michel évoque à sa manière les campagnes militaires de Napoléon Bonaparte.
  2. Zombi Dupont : Une chanson pour le moins provocatrice. Un Aborigène d'Australie est initié à la civilisation moderne par une organisation mondiale — L'Unesco en l'occurrence – mais il en paie le prix fort : dûment « immatriculé, tamponné, vacciné », il est appelé sous les drapeaux pour partir à la guerre.
  3. Les Villes de solitude : Une chanson en phase avec le phénomène émergent des villes nouvelles. Un homme se noie dans l'alcool et laisse libre cours à ses fantasmes sans les réaliser. Un texte mal interprété à l'époque notamment par les féministes.
  4. Le Curé : En plein débat sur le mariage des prêtres, Michel prend parti de manière poétique contre le célibat qui leur est imposé par l'Église.
  5. Hallyday (Le Phénix) : Fasciné par la capacité de Johnny Hallyday à renaître – déjà ! – de ses cendres après un passage à vide, Michel consacre à son grand pote de l'époque une chanson dont il a écrit seul le texte.
  6. Les Vieux Mariés : La vieillesse n'est pas forcément un naufrage : inspiré par les parents de Pierre Delanoë qui continuent de voyager, les deux hommes évoquent une retraite heureuse sur fond de couple qui dure.
  7. Tu es Pierre : Une relecture très personnelle des évangiles à travers le destin de Pierre, pêcheur sur le lac de Tibériade en Galilée, devenu l'un des douze apôtres.
  8. Tuez-moi : Les remords d'un homme qui a fait un enfant à une femme à l'autre bout du monde : il ne le verra pas grandir et ne pourra rien lui transmettre.
  9. Je deviens fou : Une de ces grandes chansons d'amour paroxystiques dont Michel a le secret.
  10. Interdit aux bébés : Sur le mode humoristique, une évocation de la vie infernale des enfants en bas âge : on les chouchoute et les dorlote mais, principe de précaution oblige, on leur interdit tout.
  11. La Maladie d'amour : En s'inspirant de l'harmonie du Canon de Pachelbel, Jacques Revaux signe une musique imparable portée par un texte simple et universel. L'un de ses plus gros succès.
  12. Je veux l'épouser pour un soir : Une chanson sur les amours éphémères d'après gala inspirée par les hordes de fans prêtes à tout pour avoir les faveurs d'une star.
  13. J'ai 2000 ans : Sur une idée de Claude Lemesle, nouveau venu dans la bande à Sardou, l'histoire d'un homme qui a vingt-cinq ans mais qui a déjà beaucoup vécu...
  14. Une fille aux yeux clairs : À travers un homme qui se souvient qu'avant d'être une femme aux « cheveux gris-blancs », sa mère fut « une blonde aux yeux clairs », un texte sur l'amour filial, hommage aux mères en général, et à la sienne en particulier.
  15. Le Bon temps c'est quand ? (Live) : En écho aux propres tourments de sa vie matrimoniale, une chanson sur la culpabilité d'un homme qui ne sait pas « rester deux ans fidèle aux mères de [ses] enfants. »
  16. La Maladie d'amour (Version 2012) : Nouvelle orchestration pour la version réenregistrée en 2012 dans l'album Les Grands Moments.

Galerie d'images Modifier

Logo Clubsardou Source Clubsardou.com
Gtk-dialog-info.png Cliquez sur une image pour l'agrandir.

Voir aussi Modifier

Références Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .