FANDOM


Logo PolyGram Collections
Collection officielle n°5
L'année 1976
Michel Sardou - La Collection officielle n°05 (cover)
Informations générales
 Auteur Bertrand Tessier
 Préface Michel Sardou
 Directeur Pascal Nègre
 Genre Chanson française
Caractéristiques techniques
 Langue d'origine Français
 Pays d'origine Flag of France France
 Maison d'édition PolyGram Collections
 Collection La Collection Michel Sardou
 Date de parution 9 octobre 2014
 Type de média Livre+CD
 Nombre de pages 28 pages
 Durée du CD 1:03:41
 Codif M 02768-5
 N° de reférence 378 457-6
 Code ISBN-13 0602537845767
Chronologie
Numéro précédent Numéro suivant
Précédent N°4 (1971) N°6 (1970) Suivant

Collection officielle n°5 - L'année 1976 est le cinquième numéro de la série Michel Sardou - La Collection officielle, édité chez PolyGram Collections et paru le 9 octobre 2014. Il étudie l'année 1976 dans la carrière musicale de Michel Sardou.

Contenu du livre-CD Modifier

Édito de Michel Sardou Modifier

1976
Portrait Michel Sardou
1976 ou l'année de toutes les polémiques. Si je n'ai jamais hésité à exprimer mes convictions, je ne suis d'aucun parti. Cette année-là, le leader de la CGT m'a donné l'accolade pour avoir pris la défense du paquebot France dont le désarmement avait provoqué un gros conflit social. Mais quelques mois plus tard, on m'a collé une image de facho pour avoir chanté Je suis pour – mauvais titre pour une chanson qui voulait illustrer la loi du tallion. Tout d'un coup, j'étais devenu le nouveau Guillotin. Il fallait à tout prix m'empêcher de chanter. On a même tiré sur ma voiture. J'ai fini par arrêter ma tournée de peur que les choses dégénèrent.

Les années soixante-dix étaient très manichéennes. Le clivage droite/gauche est aujourd'hui compètement dépassé : quand une idée peut faire avancer les choses, il faut la prendre. D'où qu'elle vienne.

— Michel Sardou  

Les rubriques du livre-CD Modifier

Contenu du CD Modifier

Écoutez l'album Modifier

Michel Sardou - La Collection officielle n°05 (pochette)
Music Icon Écoutez la chanson de votre choix

Liste des pistes Modifier

Albums liés Modifier

Les chansons de l'album Modifier

  1. La Vieille : Le joli portrait d'une vieille dame : ses manies, ses souvenirs, sa solitude. Une chanson ou transpirait toute la douceur de Michel Sardou pour les petites gens.
  2. Je suis pour : La chanson du malentendu. En voulant illustrer la loi du talion – un père veut venger la mort de son fils en faisant justice lui-même –, Sardou se retrouve au cœur d'un débat qui divise la société française : celui de l'abolition de la peine de mort.
  3. Le France : En hommage au paquebot abandonné sur un quai du port du Havre en attendant un éventuel repreneur, une chanson qui réveille la fierté nationale de tout une génération. Un des plus gros succès de Sardou.
  4. La Vallée des poupées : Scènes de la vie quotidienne à Hollywood avec producteurs, scénaristes, acteurs, en hommage aux « starlettes blondes qui meurent d'un somnifère en trop ». Sur le boulevard du Crépuscule, au petit matin, l'heure est toujours au désenchantement.
  5. Rien : Embrassant destin collectif et destin individuel, grands conflits de l'humanité et histoire d'amour, une chanson sur le passage du temps qui emporte tout sur son passage.
  6. W 454 : Une chanson d'anticipation sur un monde où tout n'est que chiffres, numéros, codes, identifiants, sigles. Prophétique...
  7. J'accuse : Plus que jamais en colère, Michel emprunte le titre de l'article de Zola en soutien à Dreyfus pour signer un brûlot faisant feu de tout bois contre les guerres, les génocides, les fanatismes, la pollution, etc.
  8. Je vous ai bien eus : Avec ses airs d'adolescents sorti du Grand Meaulnes d'Alain-Fournier, un homme passe pour un pauvre type. Personne ne croit en lui. Pourtant, il réussira. Comme quoi il ne faut jamais se fier aux apparences...
  9. Je vais t'aimer : Une chanson d'amour à la Sardou où il exprime toute sa puissance vocale sur une musique inspirée du Concerto d'Aranjuez de Joaquín Rodrigo. Un classique.
  10. Le Temps des colonies : Encore une chanson qui sera mal comprise : là où Sardou se moquait d'un vieux colon nostalgique de sa vie à Colomb-Béchar au temps de l'AOF, d'aucuns y verront une incitation à la haine raciale.
  11. Un roi barbare : Dernière collaboration avec Claude Lemesle (avant 2017), un texte historico-ésotérique aux références ouvertement franc-maçonniques (« le grand architecte »). Une chanson d'une rare originalité, préfigurant L'An mil, qui prenait toute sa dimension sur scène.
  12. Un accident : Au milieu des sirènes et des ambulanciers, un homme qui a provoqué un accident demande qu'on appelle sa femme. Au bord de la mort, il veut épargner ses parents...
  13. Requin chagrin' : Sortie durant l'été 1975, sur le même 45 tours quUn accident, une chanson sentimentalo-humoristique enregistrée avec la participation de Mireille Darc dont Michel Sardou venait de produire un album. Évocation d'une jeune femme qui bronze nue sur le bateau de son père et s'amourache d'un matelot sous le regard d'un requin...
  14. Fais des chansons : Face B du 45 tours Le France, un texte où Michel conseille d'écrire des chansons plutôt que de se plaindre. Certes, on ne fait pas La Marseillaise ou La Paimpolaise à tous les coups, mais on ne peut pas se retrouver premier du hit-parade : « Ça dépend surtout du bol ».
  15. La Manif : Face B du 45 tours Je vais t'aimer, un regard humoristique sur celles et ceux qui ne veulent pas faire carrière ni travailler.
  16. Le France (Version 2012) : Pour sa tournée Les Grands Moments, Michel a réenregistré son classique coécrit avec Pierre Delanoë avec une orchestration modernisée de Jacques Veneruso.

Galerie d'images Modifier

Logo Clubsardou Source Clubsardou.com
Gtk-dialog-info.png Cliquez sur une image pour l'agrandir.

Voir aussi Modifier

Références Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .