Version originale
La Chanson des Restaurants du Cœur
1986 - La Chanson des Restaurants du Cœur.png
Jean-Jacques Goldman interprétant avec ses choristes La Chanson des Restaurants du Cœur en janvier 1986.
Chanson de Jean-Jacques Goldman
avec Coluche, Yves Montand,
Nathalie Baye et Michel Drucker
extraite du 45 tours Tournée d'Enfoirés
Informations générales
 Auteur Jean-Jacques Goldman
 Compositeur Jean-Jacques Goldman
 Label Martinez Lederman Productions,
CBS Records
Caractéristiques de l'œuvre
 Sortie 24 février 1986
 Enregistré Janvier 1986[1]
Studio Gang, Paris[1]
 Durée 4:20
 Genre Pop
La Chanson des Restaurants du Cœur
(extrait du 45 tours Tournée d'Enfoirés)
Titre précédent
Précédent La Chanson des Restaurants du Cœur

La Chanson des Restaurants du Cœur est une chanson caritative française de 1986 écrite et composée par Jean-Jacques Goldman. Vendue dès sa sortie à 533 900 exemplaires en single[2], elle est à l'initiative de Coluche qui cherchait un premier financement et un slogan pour lancer et promouvoir son association naissante des Restos du cœur.

En tant qu'hymne officiel des Restos du Cœur, ce titre fut repris en 1989 lors de la Tournée d'Enfoirés avec Véronique Sanson, Jean-Jacques Goldman, Michel Sardou, Eddy Mitchell et Johnny Hallyday.

Source Wikipedia Source Wikipédia

Paroles[modifier | modifier le wikicode]

« Les paroles de cette chanson, présentées ci-dessous dans leur intégralité, sont la propriété exclusive de leurs auteurs et de leurs ayants droit directs. »

(Coluche)
Moi, je file un rancard
À ceux qui n'ont plus rien
Sans idéologie, discours ou baratin
On vous promettra pas
Les toujours du grand soir
Mais juste pour l'hiver
À manger et à boire.

(Yves Montand)
À tous les recalés de l'âge et du chômage,
Les privés du gâteau, les exclus du partage,
Si nous pensons à vous, c'est en fait égoïste,
Demain, nos noms, peut-être grossiront la liste.

(Jean-Jacques Goldman & Chœurs)
Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid.
Dépassé le chacun pour soi,
Quand je pense à toi, je pense à moi.
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos, les restos du cœur.

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid.

(Nathalie Baye)
Autrefois, on gardait toujours une place à table,
Une soupe, une chaise, un coin dans l'étable.
Aujourd'hui nos paupières et nos portes sont closes.
Les autres sont toujours, toujours en overdose.

(Michel Drucker)
J'ai pas mauvaise conscience, ça m'empêche pas d'dormir,
Mais pour tout dire, ça gâche un peu l'goût d'mes plaisirs.

(Michel Platini)
C'est pas vraiment ma faute si y en a qui ont faim,
Mais ça le deviendrait, si on n'y change rien.

(Jean-Jacques Goldman & Chœurs)
Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid.
Dépassé le chacun pour soi,
Quand je pense à toi, je pense à moi.
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos, les restos du cœur.

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid.

(Jean-Jacques Goldman)
J'ai pas de solution pour te changer la vie
Mais si je peux t'aider quelques heures, allons-y.
Y a bien d'autres misères, trop pour un inventaire
Mais ça se passe ici, ici et aujourd'hui.

(Jean-Jacques Goldman & Chœurs)
Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid.
Dépassé le chacun pour soi,
Quand je pense à toi, je pense à moi.
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos, les restos du cœur.

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid.
Dépassé le chacun pour soi,
Quand je pense à toi, je pense à moi.
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos, les restos du cœur.

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid.
Dépassé le chacun pour soi,
Quand je pense à toi, je pense à moi.
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur...

Partitions[modifier | modifier le wikicode]

Source Les Croissants d'Or

Cliquez sur une image pour l'agrandir.

Vidéo[modifier | modifier le wikicode]

Jean-Jacques Goldman interprète avec ses choristes, Francine Chantereau et Catherine Bonnevay, La Chanson des Restaurants du Cœur lors du clip tournée en janvier 1986 avec des images de l'organisation des repas et des images d'archives TV lors des passages de Yves Montand et Michel Platini.

Genèse[modifier | modifier le wikicode]

Le 26 septembre 1985, Coluche lance un appel sur Europe 1 : « J'ai une petite idée comme ça, un resto qui aurait comme ambition au départ de distribuer 2 000 à 3 000 couverts par jour en hiver. »

Par manque d'argent, il demande à Jean-Jacques Goldman de lui composer une chanson : « Salut ! Il nous faudrait une chanson pour les Restos du cœur, un truc qui cartonne, qui nous fasse gagner beaucoup d'argent. Toi tu sais faire . » Jean-Jacques Goldman lui demande pour quand il doit lui faire, Coluche lui répond « La semaine prochaine ». Goldman la boucle en trois jours[3].

Interprètes[modifier | modifier le wikicode]

La chanson est interprétée par plusieurs personnalités qui seront par la suite qualifiées de premiers Enfoirés ayant contribué à la réussite du projet de Coluche. Par ordre d'apparition[4] :

  • Coluche (enregistrement au studio Gang en janvier 1986)
  • Yves Montand (enregistrement vocal via Nagra par Laurent Cabrol et Coluche, Place Dauphine)
  • Nathalie Baye (enregistrement au studio Gang)
  • Michel Drucker (enregistrement au studio Gang)
  • Michel Platini (enregistrement vocal via Nagra par Eugène Saccomano dans les vestiaires de la Juventus Football Club de Turin)
  • Catherine Deneuve (enregistrement vocal via Nagra dans un hôtel à l'étranger)
  • Jean-Jacques Goldman (chant, guitare et chœurs, enregistrement au studio Gang)
  • Chœurs : Jean-Pierre Janniaud, Francine Chantereau et Catherine Bonnevay

Le clip mélange des prises de vues lors des enregistrements au studio Gang, des images de l'organisation des repas et des images d'archives TV lors des passages de Yves Montand et Michel Platini.

Apparition discographique[modifier | modifier le wikicode]

Cette chanson apparaît sur plusieurs disques de Michel Sardou :

{{{alt}}}
1989 - Tournée d'Enfoirés (45 tours)
{{{alt}}}
À venir...
{{{alt}}}
À venir...
{{{alt}}}
À venir...
Cliquez sur la pochette de votre choix pour accéder au disque correspondant ou survolez-la pour afficher sa légende.


Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 « La Chanson des Restos » où l'hymne des Restos du cœur sur aficia.info
  2. Les Meilleures Ventes Tout Temps de 45 T. / Singles (place 486), sur le site infodisc.fr, consulté le 14 mars 2016
  3. Lena Lutaud, Les Restos du cœur de Jean-Jacques Goldman
  4. Fabien Lecœuvre, Le petit Lecœuvre illustré. Dictionnaire : histoire des chansons de A à Z, éditions du Rocher, 2015, p°87, éditions du Rocher.


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.