FANDOM


Music Icon
Le Fils de Ferdinand
028. Danton (cover)
Chanson de Michel Sardou
extraite de l'album Danton
Informations générales
 Auteur Michel Sardou
Yves Dessca
 Compositeur Jacques Revaux
 Label Tréma
Caractéristiques de l'œuvre
 Sortie 1er mai 1972
 Durée 2:35
 Genre Pop
03-05. Le Fils de Ferdinand (1972)
Le Fils de Ferdinand
(extrait de l'album Danton)
Titre précédent Titre suivant
Précédent J'ai chanté Cinq ans passés Suivant

Le Fils de Ferdinand est la cinquante-sixième chanson de Michel Sardou sortie en 1972. Le texte est signé par Michel Sardou et Yves Dessca sur une musique de Jacques Revaux.

ParolesModifier

« Les paroles de cette chanson, présentées ci-dessous dans leur intégralité, sont la propriété exclusive de leurs auteurs et de leurs ayants droit directs. »

Sauv'moi... Sauv'moi la vie.

Mais foutez-moi la paix,
Je n'suis pas Jésus-Christ.

Je suis le fils de Ferdinand,
Le roi des ébénistes
Et le plus grand truand
De la basse corniche.
Ma mère était starlette
Et chantait des chansons
Dans des tavernes à bière
Où beuglait la légion.

Sauv'moi... Sauv'moi la vie.

Je suis né dans un port,
Très loin de Galilée,
Au Grand Hôtel du Nord
Qui louait des meublés.
Mon père, pour fêter ça,
A vidé trois barriques
Et s'est tiré quinze ans
Dans les armées d'Afrique.

Sauv'moi... Sauv'moi la vie.
Sauv'moi... Sauv'moi la vie.

Mais laissez-moi tomber :
Je n'suis pas Jésus-Christ !

J'ai grandi à Marseille
Tout au fond du Panier.
J'ai suivi à merveille
Les voyous du quartier.
Mes idées politiques
Sont assez progressistes.
Je sais semer un flic
Et voler les touristes.

Sauv'moi... Sauv'moi la vie.
Sauv'moi... Sauv'moi la vie.

Mais foutez-moi la paix :
Je n'suis pas Jésus-Christ !

Imaginez la tête
Que f'rait l'humanité
Si j'arrive en prêchant :
"Mes frères il faut s'aimer."
Imaginez surtout,
Il faut être sérieux,
Le pape en apprenant
Qu'le nouveau fils de Dieu...

C'est le fils de Ferdinand,
Le roi de ébénistes
Et le plus grand truand
De la basse corniche,
Qu'ma mère était starlette
Et chantait des chansons
Dans des tavernes à bière
Où beuglait la légion.

J'ai grandi à Marseille,
Tout au fond du Panier.
J'ai suivi à merveille
Les voyous du quartier.
Mes idées politiques
Sont assez progressistes.
Je sais semer un flic
Et voler les touristes.

J'ai grandi à Marseille,
Tout au fond du Panier.
J'ai suivi à merveille
Les voyous du quartier.

Je suis le fils de Ferdinand.

Mes idées politiques
Sont assez progressistes.
Je sais semer un flic
Et voler les touristes.

Je suis le fils de Ferdinand,
Le roi des ébénistes...

Je suis le fils de Ferdinand,
Le roi des ébénistes...

Partitions Modifier

Logo Clubsardou Source Clubsardou.com
Gtk-dialog-info.png Cliquez sur une image pour l'agrandir.

Vidéo Modifier

Le Fils de Ferdinand (1972)

Le Fils de Ferdinand (1972)

Apparition discographique Modifier

Cette chanson apparaît sur plusieurs disques de Michel Sardou :

{{{alt}}}
1972 - Danton (album)
{{{alt}}}
2004 - Danton (album)
{{{alt}}}
À venir...
{{{alt}}}
À venir...
Gtk-dialog-info.png Cliquez sur la pochette de votre choix pour accéder au disque correspondant ou survolez-la pour afficher sa légende.


Références Modifier




Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .