FANDOM


Music Icon
Parce que c'était lui,
parce que c'était moi
1984 - Parce que c'était lui, parce que c'était moi
Michel Sardou interprétant Parce que c'était lui, parce que c'était moi dans Champs-Élysées le 1er décembre 1984.
Chanson de Michel Sardou
extraite de l'album Io Domenico
Informations générales
 Auteur Jean-Loup Dabadie
 Compositeur Michel Sardou
 Label Tréma
Caractéristiques de l'œuvre
 Sortie 1984
 Durée 3:29
 Genre Pop
09-11. Parce que c'était lui, parce que c'était moi (1984)
Parce que c'était lui,
parce que c'était moi

(extrait de l'album Io Domenico)
Titre précédent Titre suivant
Précédent Elle revient dans cinq ans Du Blues dans mes chansons Suivant

Parce que c'était lui, parce que c'était moi est la cent quatre-vingt-dix-septième chanson de Michel Sardou sortie en 1984. Le texte est signé par Jean-Loup Dabadie sur une musique de Michel Sardou.

Paroles Modifier

« Les paroles de cette chanson, présentées ci-dessous dans leur intégralité, sont la propriété exclusive de leurs auteurs et de leurs ayants droit directs. »

Mais qu'est-c'que je pouvais bien faire
D'un ami qui n'aime pas la nuit,
Qui t'nait ni la bière, ni la mer
Qui app'lait la musiqu' du bruit ?

Il était doux de caractère,
Il aimait les plages sous la pluie.
C'était tout à fait mon contraire.
On était pourtant deux amis.

Parc'que c'était moi,
Parc'que c'était lui...

Mais qu'est-c'que lui pouvait bien faire
De mes idées, de mes colères ?
Nous n'avions que des différences.
On n'avait même pas la mêm' France.

Mais on était d'la même enfance.
Dans la rue, j'prenais sa défense.
C'est pas sa mère qui m'a séduit.
Je crois qu'elle n'a jamais souri.

Parc'que c'était moi,
Parc'que c'était lui...

Il y a une femme sur cette terre.
Ses yeux sont couleur de la mer.
Elle est belle jusqu'au bout des doigts.
Je la déteste. Elle sait pourquoi.

Parc'que c'était lui,
Parc'que c'était moi.

Je lui ai donné mes chemises
Quand il perdait les siennes au jeu,
Je lui ai donné mon Église
Quand il avait perdu son Dieu.

Je l'attendais comme un frère
Quand il partait comme on s'enfuit
Pour aller faire je n'sais quelles guerres,
Je ne l'attends plus aujourd'hui...

Parc'que c'était moi,
Parc'que c'était lui.

Quand il rentrait, il avait froid,
Toujours la mêm' blessure au cœur.
Il ne reviendra pas cett'fois,
Et je connais bien son vainqueur.

Il était doux de caractère.
Il aimait les plages sous la pluie.
C'était tout à fait mon contraire.
On était pourtant deux amis.

Parc'que c'était moi,
Parc'que c'était lui.

Il y a une femme sur cette terre.
Ses yeux sont couleur de la mer.
Elle est belle jusqu'au bout des doigts.
Je la déteste, elle sait pourquoi.

Parc'que c'était lui,
Parc'que c'était moi.

Partitions Modifier

Logo Clubsardou Source Clubsardou.com
Gtk-dialog-info.png Cliquez sur une image pour l'agrandir.

Vidéo Modifier

Parce que c'était lui, parce que c'était moi (1984)

Parce que c'était lui, parce que c'était moi (1984)

Michel Sardou interprète Parce que c'était lui, parce que c'était moi dans Champs-Élysées, sur Antenne 2, le 1er décembre 1984.

Logo Clubsardou Voir cette vidéo sur Clubsardou.com

Apparition discographique Modifier

Cette chanson apparaît sur plusieurs disques de Michel Sardou :

{{{alt}}}
1984 - Io Domenico (album)
{{{alt}}}
1985 - Rouge (45 tours)
{{{alt}}}
1985 - Palais des congrès 85 (album)
{{{alt}}}
1987 - Palais des congrès 87 (album)
{{{alt}}}
1991 - Bercy 91 (album)
{{{alt}}}
2001 - Bercy 2001 (album)
{{{alt}}}
2004 - Io Domenico (album)
{{{alt}}}
2008 - Zénith 2007 (album)
{{{alt}}}
2019 - L'Album de sa vie - 100 titres (album)
{{{alt}}}
À venir...
{{{alt}}}
À venir...
{{{alt}}}
À venir...
Gtk-dialog-info.png Cliquez sur la pochette de votre choix pour accéder au disque correspondant ou survolez-la pour afficher sa légende.


Références Modifier










Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .